Ça se cultive comment, le houblon ?

Après avoir parlé du phénomène des néo-houblonniers, j’avais envie de mettre les mains dans la terre et de vous raconter comment on plante le houblon chez soi, ou à plus grande échelle si vous êtes un néo houblonnier dans l’âme. 

La première chose à faire va être de choisir la variété, mais vu qu’il en existe plus de 200 et qu’on ne va pas y passer toute la nuit voici deux petits tips : choisissez une variété amérisante ( Nugget, Late cluster, Magnum...) et quelques variétés dites « mixte » (Cascade, Centennial, Chinook) pour une bière aromatique. De manière générale les variétés américaines semblent plus tolérantes aux aléas climatiques mais libre à vous de choisir celle qui vous convient selon la qualité de terre, l’ensoleillement et la pluviométrie de votre région.

Ensuite plusieurs possibilités s’offrent à vous : Il existe beaucoup de formes différentes de pieds de houblon sur le marché, les deux principaux sont les rhizomes de houblon dit “ racine nue”, et les plants de houblon en pot ou en godet, chacun ses avantages et inconvénients.

C’est parti pour la plantation !

La base pour tout houblon qui se respecte c’est bien le soleil et la hauteur : contre un mur, une pergola, un piquet, poteau et corde de coco…
Le houblon s’adapte bien aux différents types de sols, mais préfère ceux qui sont riches en matières organiques et drainants, où l’eau s’écoule facilement. Le mieux reste en pleine terre, sur 20/30cm de profondeur. Il faut espacer les différents rhizomes d’environ 1m/1m50 de distance entre les plants si votre plantation comporte plusieurs variétés. On plante au printemps et on arrose ses bébés fréquemment à la plantation, puis un peu moins à maturité, et on observe la magie opérer ! Je vous conseille de procéder à la défoliation quand les pousses atteignent 2/3 mètres de haut : on enlève les feuilles à la base sur 50cm. 

Enfin vient le temps de la récolte, début septembre, par temps sec, à même le plant. On prend les fleurs vertes et on évite les brunies. Séchez rapidement pendant 2-3 jours et hop dans le brassin !

Si c’est pas le rêve de tout brasseur ça !